Search

Themes

Year

Area

Graphical Composition

Famous Figures

Madeleine Lamberet 

Très tôt, elle s’initie avec talent au dessin, aux croquis et à la peinture, elle rencontre Picasso, Signac, etc. En 1936, elle est en Andorre quand débute la révolution. Avec sa sœur Renée (militante libertaire) et après plusieurs tentatives infructueuses (le Front populaire avait fermé la frontière), elles passent clandestinement à Seo d’Urgell (Catalogne). Elles y découvrent la vie des miliciens, les collectivisations, la réorganisation sociale des villages. Madeleine « croque sur le vif » des scènes de la vie quotidienne, des portraits au crayon de paysans ou de miliciens au réfectoire de l’aténeo. Sans papiers, Renée et Madeleine ne peuvent se déplacer, elles repassent en France pour mieux revenir à Barcelone en août 1937. De nouveau, son crayon saisira l’action quotidienne et les visages de militant-e-s libertaires, connus et inconnus à la Maison de la CNT-FAI, via Leytana. Après la guerre, de retour à Paris, elle continue son travail de peintre et dessinatrice. Elle rencontre George Balkanski (militant anarchiste bulgare en exil) avec qui elle vit à Montmartre. L’espace Louise Michel à Paris lui consacre une exposition en 1998. Elle meurt le 9 mai 1999.

No item found for this artist