Search

Themes

Year

Area

Graphical Composition

Famous Figures

Jose (Josep) Bartoli (1910 - 1995)

Plutôt dessinateur caricaturiste qu’affichiste, Bartoli comme son compagnon Shum est déjà très connu en juillet 1936. Il est un des fondateurs du SDP, actif au sein du comité révolutionnaire du syndicat, il le quitte pourtant rapidement pour partir sur le front d’Aragon. Il est proche du POUM et de la CNT. Lors d’une de ses « permissions » J. Bartoli rencontre sa future femme (andalouse réfugiée en Catalogne). Son travail est plus proche du dessin de presse et son trait (fin et délicat) s’adapte mal à l’affiche. En 1939, il passe la frontière avec la Division Ascaso. Comme beaucoup d’autres il fait la tournée des camps Barcarès, Bram, etc. Il finit par s’échapper et rejoindre Paris. Avec l’occupation, la vie de clandestin continue : Chartres, Bordeaux, Marseille et enfin un passage vers la Liberté, c’est-à-dire le Mexique, via la Tunisie. Dans ces camps, il continue à dessiner clandestinement sur un petit carnet qui le suivra partout. Quelques années plus tard, c’est à partir de ces croquis volés, qu’il conçoit un album entièrement consacré à l’univers concentrationnaire. Au Mexique, il rencontre Frida Kalho et reprend contact avec des militants du POUM. De Mexico à la côte Ouest des USA, il n’y a qu’un pas qu’il franchit pour travailler à Hollywood (il y retrouve Shum qui peint des décors de films), puis sur la côte Est (New-York). Toujours en lutte avec le franquisme, il collabore régulièrement avec Ruedo Iberico, « la » maison d’édition des exilés antifranquistes sur Paris. Il ne retournera en voyage en Catalogne qu’en 1977.

No item found for this artist