Recherche

Thématiques

Année

Origine géographique

Composition graphique

Graphistes

Personnalités

Rafael Garcia Escribá

Originaire de la région de Valence, nous n’avons que peu d’information sur lui. Il collabore aux journaux et revues libertaires de la région (Estudios, Fragua Social). Membre de la FAI il adhère au collectif libertaire de graphiste « Art LLuire » (“Art Libre”). Au déclenchement de la révolution, il intègre –auprès de J. Renau- la commission de propagande du gouvernement et de la région valencienne, ce qui tend à prouver qu’ils se connaissaient déjà auparavant. Il est aussi enregistré à l’école des beaux-arts de Valence. En 1937, Avec J. Renau, il co-organise l’exposition sur les affiches du pavillon espagnol de l’exposition universelle de Paris. García Escribá signe toutes ses productions du logo « SUPL, cartelista CNT AIT ». En 1939, à la Retirada, on retrouve sa trace dans les archives du camps d’Argelès.

  • Affiche, 1937, Garcia Escriba, Conseil provincial de Valence, Prendre soin des enfants et des vieux.

    Une thématique (avec l'accueil des réfugiés) que chacune des grandes régions (et l'ensemble des tendances antifascistes) reprendra. Celle-ci insiste sur l'œuvre révolutionnaire. L'affiche est signée SUPL arts graphiques.

  • Affiche, Escriba, Commission de propagande CNT, Nous avons besoin d'une industrie de guerre

    Cheminées (légèrement phalliques)et échafaudages représentant l'industrie lourde. Thématique récurrente de l'année 1937, déclinée sur de nombreuses affiches. Celle-ci est consensuelle, il n'est pas fait mention ni de collectivisation ni de socialisation… Les couleurs employées renforcent la notion de puissance et d'effort.

  • Affiche, Garcia Escriba, Comité provincial du Pays Valencien, Les pirates attaquent

    Cette affiche fait référence aux bonbardements (par les fascistes italiens et allemands présents sur la proue du navire) de la côte andalouse du début de l'année 1937 et notament sur la ville de Malaga

Résultats 1 - 3 sur 3.