Recherche

Thématiques

Année

Origine géographique

Composition graphique

Graphistes

Personnalités

Manuel Monleon Burgos (1904 – 1976)


 Il naît à Valence en 1904 dans une famille pauvre. Après l'école primaire, il entre dans l'atelier de Mariano Perez comme apprenti, pour y peindre des miniatures et des éventails. Très rapidement, il s'intéresse à l'anarchisme, au nudisme (beaucoup d'hommes et de femmes nus sur ses compositions) et adhère au groupe espérantiste de Valence. Il propose ses illustrations pour des revues libertaires : Cuadernos del cultura, Nueva Cultura, Helios, et surtout Estudios (revue éditée par la FAI) pour laquelle Monleon réalisera quasiment toutes les couvertures. A Valence, il rencontre Josep Renau qui fut un des premiers affichistes politiques (après John Heartfield) à employer le photomontage dans ses projets bien avant 1936 (Il sera commissaire à la propagande auprès d'un ministre PCE). En 1933, avec J. Renau, il milite à l'union des écrivains et artistes prolétariens. A la pointe du combat contre le fascisme, Monleon affirme son style, il utilise beaucoup les diagonales et l'aérographe : affiches, couvertures de revues et de livres. Le nu (des femmes) est un de ses sujets favori. Avec d’autres graphistes libertaires (Lobo, A. Ballester, Les, P. Alaiz,…) il est extrêmement actif dans le nouveau journal graphique Umbral, pour lequel il réalise des photomontages. Il participe à l'Atelier des arts plastiques de l'Alliance des intellectuels et à la première exposition de l'art révolutionnaire (1932), il est présent au pavillon espagnol de l'exposition universelle de 1937 à Paris. Il réalise des affiches pour la CNT - FAI (l'affiche de la Colonne Iberia ), l’UGT, Le PCE ou le Parti syndicaliste (d'Angel Pestana). En avril 1939, il sera incarcéré -3ans- dans plusieurs bagnes politiques tenus par des militaires (italiens), il fera aussi des séjours en prison (Alicante, Madrid, Valence, …). Il y réalise une série de dessins sur l'univers carcéral franquiste ou encore il conçoit des calendriers pour ses compagnons de cellule et sa famille. A sa sortie, pour faire vivre sa famille, il crée une petite agence de publicité à Valence, il réalise de nouveaux des affiches de cinéma (Jeux interdits, Nous sommes tous des assassins) ou de publicité. En parallèle, il crée une revue consacrée aux arts graphiques. Dans les années 50, il part pour la Colombie, re-créée une agence de publicité : logos, affiches de cinéma, packaging. Il expose une partie de ses œuvres à Bogotá (Colombie), puis à Caracas (Venezuela). Il revient à Valence en 1962 et meurt en 1976.


En 2004, une exposition et un documentaire de 50 minutes lui rend hommage : Manuel Monleon Burgos, un grito pegado en la pared. Enfin, L’université de Valence et la fondation Salvador Segui lui consacrent une monographie : Manuel Monleon Diseno y Vanguardia.


L'art pour l'art sera pour les jours heureux. M. Monleon 1937


  • Affiche, 1936 -1937 ?, Monleon, OCEAR, 100 réfugiés inactifs

    Ocear est l'organisme gouvernemental créée, en 1936 par Federica Montseny (de la CNT), afin de gérer au mieux le flux des réfugiés fuyant le camps fasciste. Cette affiche certainement éditée en 1937, reprend aussi l'idée d'augmenter l'effort de guerre. Ce thème fit l'objet de nombreuses campagnes de propagande.

  • Affiche, 1936 ?, Monleon, PCE, Antifascistes, lisez "Verdad"

    La fusion des deux partis ne fût jamais réalisée. Elle fût un effet de propagande des staliniens et se concrétisa par la création du PSUC en Catalogne et du PSU à Valence. Ces coquilles vides étaient de fait entièrement manipulées par les communistes et jouèrent un rôle détestable lors des Journées de Mai 1937. "Verdad" (Vérité) est la traduction...

  • Affiche, 1936, Monleon, Badajoz, Paysan : suit l'instruction militaire

    La ville de Badajoz fût le Théâtre de la première grande bataille entre militaires et milices républicaines. Elle se termina mi-août 1936 par le massacre de plusieurs milliers d'antifascistes.

  • Affiche, 1936, Monleon, Colonne Iberia, En rejoigant la Colonne

    Certainement une des toute première affiche de Manuel Monleon de la Guerre civile espagnole. C'est aussi très certainement une des plus réussie. La gargouille fasciste empalée par la flèche libertaire. Un monstre qui est influencé à la fois par l'iconographie religieuse et les comics américains des années 1930.

  • Affiche, 1936, Monleon, Comité national CNT, Écraser le fascisme

    Affiche libertaire  type sur la représentation de l'ennemi : le fascisme. Un homme (nu, musclé et non militarisé) muni d' un marteau terrasse la bête immonde (le fascisme), un serpent  verdâtre. C'est une représentation traditionnelle de la lutte pour la libération de l'Homme dans l’iconographie anarchiste. Le texte est superflu, le dessin seul peut être...

  • Affiche, 1936, Monleon, Ministère de la Santé, La mendicité est l'oeuvre de la bourgeoisie

    Une mère (réfugiée ?) portant un enfant triste pour symboliser la misère et un épis de blé, un rouage et un immeuble moderne pour symboliser la société nouvelle en construction. Affiche éditée par la ministre de la Santé de cette époque, c’est-à-dire Federica Montseny (de la CNT FAI).

  • affiche, 1936, Monleon, Parti Syndicaliste, Madrid écraser le fascisme

    Monleon utilise une des nombreuse allégorie pour dénoncer le danger fasciste pendant la bataille de Madrid lors de l'hivers 1936 1937. Il illustre sans texte un slogan très en vogue : Aplastar el fascismo ! C'est une chenille floquée de croix-gammée qui fait office de monstre.

  • Affiche, 1937 ?, Monleon, Parti Syndicaliste, Voici l'étique fasciste

    Manuel Monleon fût très proche du Parti Syndicaliste (qui est issu d'une scission de la CNT). De ce fait, il dessina plusieurs affiches pour celui-ci. Sur celle-ci, nous observons une utilisation "habituelle" de la croix gammée symbolisant l'ennemi à combattre (voir article sur ce sujet). Le fasciste est affublé d'un uniforme le transformant en robot et...

  • Affiche, Monleon, Femme ton avenir

    Voici une affiche choc pour l'Espagne de 1936… et pour le reste du monde aussi. Un appel vers les femmes à s'affranchir de l'obscurantisme religieu et du machisme ambiant. A remarquer, qu'aucne organisation ne signe cette appel.

  • Brochure, Monleon, Ce que doit savoir chaque jeune fille

    Une brochure sur la contraception, voilà qui est novateur pour l'époque. A noter pour que le dessin soit explicite les deux papillons qui attirent le regard de la jeune femme.

  • Carte postale Recto, 1937, Monleón, Parti Syndicaliste, Ouvriers voici votre avenir

    Série de deux cartes postales. Celle-ci, monochrome, reproduit à l'identique l'affiche de M. Monleon. La "croix gammée" représente comme souvent l'ennemi. Ici en plus, l'ouvrier est soumis à la torture moyenâgeuse de la "roue". Voir le verso de la série du Parti Syndicaliste (avec le logo).

  • Carte postale, 1937, Parti Syndicaliste, Verso

    Verso d'une série de deux cartes postales avec le pictogramme du Parti syndicaliste.

Résultats 1 - 12 sur 12.