Recherche

Thématiques

Année

Origine géographique

Composition graphique

Graphistes

Personnalités

Gumersindo Sáinz de Morales dit Gumsay (1900- 1976)

  Nous ne connaissons presque rien de cet artiste remarquable. Il nait à Madrid et rapidement déménagera pour Barcelone. Il y fera la connaissance de sa future compagne : Montserat Marta Prats, elle aussi dessinatrice et peintre. Il prend contact avec les mouvements révolutionnaires pour qui il réalise affiches et dessins qu’il signe de son pseudo : Gumsay.


Entre 1936 et 1939, Gumsay travailla surtout pour les Jeunesses Libertaires (Esfuerzo, Ruta), il réalise aussi des photomontages pour Estudios, Tiempos Nuevos... Il signera de couvertures de brochures ou livres de son vrai nom : Mi-revista, La guerra (du syndicat CNT SIE) ou Estampas de espana que sufre y lucha. A la défaite, il part pour la France pour revenir rapidement au milieu des années 1940. Avec sa femme ils mèneront une vie de « bohème » (pour l’Espagne franquiste) tout en exposant régulièrement son travail en Catalogne, mais aussi aux USA et en France.



Pour mieux le connaître voici une interview publiée en 1938, dans l'Espagne Antifasciste.


Q : Toute œuvre littéraire et j'inclus ta peinture comme telle, réalise bien que sans se le proposer, une fonction critique et d'une certaine façon, moraliste ? 


Gumsay : Je veux que mes tableaux soient utiles, politiquement, c'est-à-dire révolutionnairement. Plus encore s'ils exercent cette fonction moraliste concrète qu'on assigne à la Littérature, que ce soit sans s'en rendre compte, par un chemin différent : celui de l'émotion plastique.


Q : Est-ce que les artistes d'aujourd'hui, sont le 15 mars 1938 à la hauteur des circonstances espagnoles ?


Gumsay : NON !


Q : Pourquoi ?


Gumsay : L'heure espagnole, brûlante et accablée d'émotion et de douleur. Le Peuple ne rêve pas à l'œuvre des artistes. En Espagne, le Peuple joue tout, tous les jours. Et les artistes, sauf d'honorables exceptions, risquent peu, s'ils risquent quelque chose, dans leur œuvre. Triste… !


« L'exposition est une absurdité. C'est l'antichambre du musée et le musée c'est le cimetière. »

  • Affiche, 1937, Gumsay, Jeunesses libertaires de Catalogne

  • Carte postale, 1937, Gumsay, Portrait d'Elisée Reclus avec citation

    Reproduction -presque- à l'identique d'une affiche des Jeunesses libertaires de Catalogne. Reclus est une des figures de l'anarchisme les plus représentées dans l'iconographie libertaire de la Guerre d'Espagne.

Résultats 1 - 2 sur 2.